Le Site de Béatrice et Gilles BATAILLE-WINTERHALTER

Accueil

LES MEDAILLES DE SAINTE HELENE

MEDAILLE RECTO
MEDAILLE BOITE
MEDAILLE VERSO

Napoléon appréciait les soldats alsaciens et ceux-ci le lui rendaient bien. Il se moquait du fait qu'ils avaient leur dialecte germanique, ne disait-il pas d'eux :"Laissez-les parler leur jargon, pourvu qu'ils sabrent à la française!". Plusieurs habitants d'OBERSAASHEIM se sont battus dans l'armée de Napoléon. Le 12 août 1857, l'Empereur Napoléon III institue une médaille commémorative destinée aux anciens militaires ayant servi depuis 1792 jusqu'en 1815. A Obersaasheim, on peut citer :

NOM -PRENOM ET GRADE DE L'ANCIEN MILITAIRE

DATE ET LIEU DE NAISSANCE

ETAT DES SERVICES

DATE DE RETOUR AU FOYER

OBSERVATIONS

DELLINGER Chrétien

simple soldat

24 juin 1790

Kalhausen (Moselle)

entré au service au début de février 1809 au 12ème régiment de chasseur à cheval

en 1815

FLORENCE Louis

fusilier, simple soldat

24 août 1793

Obersaasheim

entré au service le 1 janvier 1814 au 1er régiment d'infanterie de ligne; prisonnier de guerre le 18 juin 1815. Rayé le 2 septembre suivant, jour du licenciement, arrivé à la Légion du Haut-Rhin comme militaire licencié, rappelé au service le 22 juillet 1816

31 décembre 1820

vit dans l'indigence

KLEM

Georges

fusilier, simple soldat

17 brumaire An III

Obersaasheim

entré au service en avril 1813, a servi de 1813 à 1816, d'abord au 14ème bataillon principal du train d'artillerie, puis dans la Légion départementale du Haut-Rhin

16 août 1816

vit dans l'indigence

ZIMMERMANN Jean-Baptiste

sergent

15 septembre 1787

Obersaasheim

entré au service comme soldat au 94ème régiment de ligne le 20 janvier 1807, nommé voltigeur le 1er juin 1808, caporal le 16 septembre 1809, sergent fourrier le 1er octobre 1809, sergent secrétaire le 6 juillet 1813,, licencié le 11 août 1815. Afait les campagnes de Pologne en 1807, d'Espagne de 1808 à 1813, de France en 1814 et 1815. A participé en Espagne aux batailles de Durango le 30 octobre 1808, d'Espinosa le 10 novembre 1808, de Siera le 1er décembre 1808, de Madrid le 3, d'Uclès le 13 janvier 1809, de Medeline le 28 mars 1809, de Talavera le 28 juillet 1809, de Sante Petri devant Cadix le 5 mars 1811, de Sidonia Medina le 9. Blessé au côté gauche à Talavera.

01 décembre 1815

retiré à Niederhergheim, vit dans l'indigence

 

Ci-dessous : l'état demandé par le Préfet Cambacéres et rempli par le Maire Horber d'Obersaasheim