Le Site de Béatrice et Gilles BATAILLE-WINTERHALTER

Accueil

LES ECCLESIASTIQUES AYANT DESSERVI LA PAROISSE

L'église fut en premier lieu desservie par les ecclésiastiques de Volgelsheim :

PATRONYME

OBSERVATIONS

PERIODE

DATE ET LIEU NAISSANCE

DATE ET LIEU DECES

Walram de VELDENZ

recteur de Volgelsheim

env1316-1317

J. KIND

vicaire investi

1453

J. MENSCH

vicaire commis

1457

Paul HARTMANN

vicaire investi

1469

Vitus SCHWEIN

vicaire commis

1469

H. SUTERLIN

vicaire commis

1470

Martin GRUNINGER

vicaire investi

1471

J. GUDER

vicaire commis

1472

Oswaldus HERLER

vicaire investi, doyen

1479-1504

1504

Christian LENGER

vicaire investi

1505

Christoph LÄMLIN

vicaire investi

1505

?

pléban

1509

Joannes HOCHDORFF

vicaire investi

1509

?

vicaire investi

1517

Mathias WECHTER

vicaire commis

1517

Hubertus FRANTZ

pléban, camérier, doyen

1528

Jodoque HOCHDORFF

pléban

1538

Wendelin BURKARDT

vicaire commis

1543

Marcus RYSZWICK

vicaire commis

1544

Jacobus SPALER

vicaire commis

1554

Adolph N

vicaire commis

1559

J. DOTZMANN

vicaire commis

1561

Caspar STECHER

vicaire commis

1567-1576

Constance

Georg GERING

vicaire commis

1578

Rothenburg

J. KNOPF

vicaire commis

1581

Georg GERING

1581-1596

La Paroisse fut ensuite desservie par les ecclésiastiques d'Heiteren :

PATRONYME

OBSERVATIONS

PERIODE

DATE ET LIEU NAISSANCE

DATE ET LIEU DECES

J. WERTZ

1609

Bartholomé LINDI

1610

J.J. MEYER

1614

Bartholomé THALHAMMER

1616-1620

1620

H. FAUTSCH

1620

François FAUTSCH

1625

Adam BOMERSBACH

Ordre des Augustins

1633-1665

Godefroi SCHOENBERGER

Ordre des Augustins

1666

Hermannus HASTIUS

Ordre des Augustins

12/04/1666

Aurélien BRAITHAUPT

Ordre des Augustins

1668-1669

François Jacques MITTNACHT

Ordre des Augustins

29/05/1669-1670

Jean DUSSER

curé, archiprêtre

25/06/1671-1672

vers 1643

Ste Croix en Plaine

05/11/1715

Ste Croix en Plaine

Jean-Pierre SIDLER

curé

1672-1675

19/05/1644

Zug (Tugium Sacrum)

vers 1675

Léonard MESMER

curé

1675-1683

Willisau ( Lucerne)

20/04/1685

Heiteren

A ce moment là, la Paroisse devient indépendante et ses propres curés y sont nommés :

PATRONYME

OBSERVATIONS

PERIODE

DATE ET LIEU NAISSANCE

DATE ET LIEU DECES

Jean Martin RUPRECHT

curé

1684-1686

Rixheim

André MOLITOR

curé

1686-1689

Freiburg in Breisgau

12/02/1726

Blodelsheim

Jean SCHUERMANN

curé

1690-1700

Lucerne

06/04/1700

Obersaasheim

Georges Albert SACHS

curé

1700-1707

19/04/1672

Rouffach

14/02/1707

Obersaasheim

Philippe TRIBOUT

vicaire, curé

1707-1724

vers 1679

Colmar

07/05/1757

Orbey

Louis CHABRUN

curé

1724-1744

09/05/1701

Neuf-Brisach

Laurent SCHMOLL

vicaire de CHABRUN

1737-1744

31/08/1713

Hirtzfelden

François Antoine SAUREL

vicaire, curé, doyen

1744-1793

24/09/1716

Neuf-Brisach

27/09/1793

Obersaasheim

Fr-Xavier WEGBECHER

vicaire de SAUREL

1766-1770

Blodelsheim

Fr-Antoine PERROT

vicaire de SAUREL

1780-1785

17/10/1755

Neuf-Brisach

06/02/1786

Neuf-Brisach

Armand BICH

vicaire de SAUREL

1785

17/05/1748

Colmar

28/08/1812

Le Bonhomme

François BONY

vicaire de SAUREL

1785-1786

19/08/1753

Huningue

18/01/1798

Ruederbach.

Fr-Antoine HARTZER

vicaire de SAUREL

1789-1790

08/01/1762

Steibrunn le Haut

1799

Constance

Prêtres réfractaires

1793-1794

Antoine KLOEYELE

bénédictin jureur

1794-1816

26/10/1759

Zell-Amersbach ( Aut )

09/07/1830

Obersaasheim

Martin KYDERLE

curé

1816-1826

08/12/1776

(?)

06/01/1825

Murbach

André KLING

curé

1826-1830

vers 1795

Sélestat

06/07/ 1862

Widensohlen

Auguste ROSE

curé

1830-1837

vers 1801

Matzenheim

1868

Mulhouse-Dornach

Michel LICHTENBERGER

curé

1837-1861

6 vend AN XI

Pfaffenheim

24/06/1861

Obersaasheim

Joseph WEBER

curé

1861-1885

1824

Winterhausen ( RFA )

29/12/1889

Colmar

Jean FREY

curé

1885-1891

1841

Ellbach

1911

Hartmannswiller

Antoine RINGEISSEN

curé

1891-1912

vers 1847

Kerzfeld

1913

Léon FRIES

professeur, curé

1912-1937

1875

Rouffach

René FRIEH

curé

1937-1971

10/11/1903

Holtzwihr

17/12/1971

Obersaasheim

Paul KAUFFMANN

aumonier, curé

1972-1982

13/02/1920

Colmar

Jacques MAURICE

vicaire résidant

1982-1996

18/10/1923

Anvers (BEL)

06/02/1996

Joseph KUONY

curé de Biesheim

depuis 1996

De nombreux renseignements complémentaires existent, contactez-nous !

 LEXIQUE :

PAROISSE : une paroisse se caractérise généralement par 3 éléments principaux : l' église + ses fonds baptismaux + les registres paroissiaux s'y rattachant. Au Moyen-Âge, les paroisses étaient desservies par un curé "parochus". A cette époque, certains curés titulaires se faisaient remplacer par un prêtre qu'ils rémunéraient et se faisaient appeler "recteurs", les dits prêtres étaient "curatus" ou "vicarius".

ANNEXE ou FILIALE : l'annexe ou la filiale peut désigner une commune n'ayant pas d'église, mais surtout une localité du ressort d'une paroisse. Elles sont généralement desservies par un "vicarius", le vicaire ou par un curé "parochus". Le processus de séparation de la filiale de la paroisse-mère est souvent long et le plus souvent successif à une réclamation des représentants du village qui se plaignent auprès de l'évêque des négligences ou des abus du curé, de la distance les séparant de l'église, des chemins difficiles d'accès ou du retard du curé pour administrer les derniers sacrements à un mourrant.Lorsque la charge du curé devenait trop lourde, pour raison de santé ou de grand âge par exemple, l'évèque faisait obligation de "tenir un vicaire". Si les habitants de la filiale déposaient réclamation auprès de l'évèque, et ce malgré la présence d'un vicaire, le Doyen du chapitre rural était dépêché sur place pour y enquéter avant de rendre compte à l'évêque. Il faut alors obtenir l'accord du curé qui, généralement n'entend pas perdre une partie de ses revenus, du collateur et des décimateurs qui, souvent ne souhaitent pas se voir attribuer des charges supplémentaires. Si un accord intervient, est nommé un "vicaire résident" qui dépend du curé, qui devient "vicaire perpétuel", il sera nommé curé ultérieurement, lorsque sera constaté la "consommation du démembrement".

COLLATEUR : l'Ancien Régime avait adopté un système hérité du Moyen-Age qui voulait que l'évêque ne nommait pas directement et systématiquement aux paroisses comme c'est le cas actuellement, mais prononçait l'admission selon les capacités du candidat présenté par le collateur que l'on pourrait qualifier de "patron" du prêtre qui passait alors d'une paroisse à l'autre, ce que l'on pourrait qualifier en quelque sorte de promotion, même certaines fois de disgrâce selon le poste attribué. Le droit de collation s'hérite ou se vend avec les seigneuries. Les collateurs pouvaient être soit des religieux, soit des laïcs. Parmi les institutions religieuses de la partie alsacienne du Diocèse de Bâle, on relève par exemple : l'abbé de Murbach, l'abbé de Lucelle, l'abbesse de Masevaux, les Jésuites du collège d'Ensisheim, de l'Oelenberg, de Saint Morand ou l'évêque de Bâle, les différentes collégiales, l'évêque de Strasbourg, le Grand Chapitre de la Cathédrale de Strasbourg et différents couvents de Bâle. Les collateurs laïcs sont moins nombreux. En premier, le Roi qui nomme les "cures royales", ensuite les Seigneurs tels les Ribeaupierre, le Duc de Wurtemberg, les d'Andlau, Berenfelds, Eptingen, Flachslanden, Hagenbach, Montjoie, Reich de Reichenstein, Reinach, Rosen, Rothberg, Schauenbourg, etc..

 CURE: le "curé royal" est présenté et rétribué par le Roi, il administre la paroisse en son nom, paroisse souvent créée par le Roi lui-même. Dans les paroisses gérées par les religieux, l'abbaye est "curé primitif" et le religieux tantôt vicaire, tantôt curé. Dans les paroisses gérées par un chapitre collégial, l'un des "chanoines", le "custos" est administrateur. Dans le cadre du chapitre rural ou doyenné, un curé élu par ses confrères remplit les fonctions de "doyen", de "camérier" ou d' "archiprêtre". L'entrée en fonction du curé se fait en trois temps : 1) présentation par le collateur 2) admission ou investiture par l'évêque 3) prise de possesion de la paroisse ou canonicat. Ces événements sont généralement datés, mais on possède comme repère la première signature dans un des registres paroissiaux, date souvent approximative. Cetaines fois le curé indique clairement la date de sa prise de fonction en inscrivant la mention "incipit". La date de fin de fonction peut être connue grâce à l'admission à un autre poste, par la dernière signature dans un registre ou par l'arrivée d'un successeur. On trouve également les "résignations ou renonciations" au poste, qui se font lorsque les curés sont âgés ou malades, ils se résignent alors en faveur d'un vicaire ou d'un parent en se réservant une rente sur ses revenus.

VICAIRE : jusqu'au milieu du XVIIIème siècle, on le trouve dans les paroisses qui ont des annexes ou lorsque le curé est vieux ou malade et ne peut exercer pleinement son office. Lorsque l'évêque l'impose, il est administrateur, "vicarius substitutus". A partit de 1750, tout prêtre est vicaire avant d'obtenir une cure. Le "vicaire résidant " est celui en charge d'une annexe et y résidant. C'est le Concile de Trente qui a donné aux évêques le pouvoir de nommer les vicaires : "vicarii ab episcopo eliguntur", l'évêque nomme, même contre le gré du curé en place, démet, mute ou révoque le vicaire sans autre avis que le sien. Le "vicaire général" est un ecclésiastique nommé par l'évêque pour exercer sa juridiction.

CHAPELAIN : dans les paroisses, le "primissaire" est chargé d'assurer la première messe du matin. Dans les collégiales on trouve des "soumissarius", dépendant de l'évêque ou du prévôt, chargés de la Grand'Messe, "Summa Missa", et des "annimissarius" chargés de la messe des défunts. Il y a aussi ceux qui sont au service du Seigneur et dits "privés" ou "domestiques".

CHANOINE : prêtre attaché à un chapitre ou une collégiale, tenu d'assister aux offices. Dans chaque collégiale il existe une liste de succession où la dignité la plus élevée est le "prévôt", puis le "doyen ou decanus", vient ensuite le "custos", le "chantre ou cantor" et enfin le "cholasticus ou écolâtre".

PREBENDIER : il faut pour celà posséder une "prébende",c'est à dire un revenu rattaché à sa charge ecclésiastique, ce sont essentiellement les membres du Grand Choeur de la Cathédrale.

PLEBAN : ou "plebain" ou "plebun", il s'agit d'un curé desservant une paroisse, mais aussi le membre d'un clergé paroissial vivant en communauté et suivant des règles communes. Plus particulièrement il s'agit aussi d'un chanoine qui avait la charge des fidèles soumis à la juridiction d'une église cathédrale ou d'une collégiale.