Le Site de Béatrice et Gilles BATAILLE-WINTERHALTER

Accueil

JEAN-BAPTISTE IMMIGRE AUX USA ...

JEAN-BAPTISTE WINTERHALTER EST NE A OBERSAASHEIM LE JEUDI 5 NOVEMBRE 1863, A NEUF HEURES DU MATIN. SA MERE, MADELEINE FUHLABER, L'A MIS AU MONDE A SON DOMICILE, HINTERGASS. SON PERE JEAN-BAPTISTE, L'A DECLARE AUPRES DU MAIRE ET OFFICIER D'ETAT-CIVIL JOSEPH HORBER, EN PRESENCE DE FUHLHABER ANTOINE AGE DE 62 ANS, LABOUREUR ET DE ISIDORE WINTERHALTER AGE DE 30ANS, LABOUREUR, LES DEUX D'OBERSAASHEIM ET RESPECTIVEMENT GRAND-PERE ET ONCLE DU NOUVEAU-NE.

JEAN-BAPTISTE AVAIT APPRIS LE METIER DE CORDONNIER. UN JOUR, IL PRIT LA ROUTE A BICYCLETTE ET SE RENDIT A GUEBWILLER OU IL ARRIVAIT LE 15 JANVIER 1884, HABITANT 15 HAUPTSTRASSE JUSQU' AU 10 FEVRIER 1884, DATE A LAQUELLE IL PART A BUHL, D'OU IL NE REVIENDRA QUE LE 25 MARS DE LA MÊME ANNEE, A GUEBWILLER, S' INSTALLANT AU 62 HAUPTSTRASSE. LE 1ER NOVEMBRE 1884, IL SE REND A COLMAR. COMBIEN DE TEMPS Y RESTERA-T-IL ? TOUJOURS EST-IL QU'IL REVIENT A GUEBWILLER EN PROVENANCE DE CELLE LE 26 SEPTEMBRE 1887 ET HABITERA 11 GOLDGASSE. IL DEMENAGERA 3 RATHAUSGASSE LE 7 NOVEMBRE 1887, PUIS 130 HAUPTSTRASSE LE 7 FEVRIER 1888, RETOURNE AU 3 RATHAUSGASSE LE 13 FEVRIER 1888. LE 1ER AVRIL 1888, IL PART POUR BERGHOLTZ. ON IGNORE CE QU'IL FIT JUSQU'EN 1892 LORSQU'IL REVINT A GUEBWILLER, 3 RATHAUSGASSE. LA, IL FAIT LA CONNAISSANCE DE CATHERINE MARX, FILLE DE FRANCOIS JOSEPH ET DE MARIE-ANNE ZINDY. ENSEMBLE, ILS FIRENT DES PROJETS D'AVENIR, MAIS NOTRE BRAVE CORDONNIER A ENCORE ET TOUJOURS LA " BOUGEOTTE "... IL PART POUR LES ETAT-UNIS !

JEAN-BAPTISTE EMBARQUE VRAISEMBLABLEMENT EN ALLEMAGNE, IL NE FIGURE SUR AUCUNE LISTE DES PASSAGERS AU HAVRE, A CHERBOURG ET MÊME A MARSEILLE. L'ALSACE A CETTE EPOQUE ETAIT RATTACHEE A L'ALLEMAGNE, IL A DONC PU PARTIR PAR BREMEN, HAMBOURG, PEUT-ÊTRE MÊME A ROTTERDAM. NOMBREUX ETAIENT CEUX QUI EMBARQUAIENT SUR DES BATEAUX REMONTANT LE RHIN JUSQU'AUX GRANDS PORTS ALLEMAND, POUR DES QUESTIONS DE COÛTS, MAIS AUSSI PARCE QU'ILS N'OBTENAIENT PAS TOUJOURS LEUR PASSEPORT. CERTAINS ABANDONNAIENT EN COURS DE ROUTE ET RECOMMENCAIENT UNE VIE SUR PLACE, CE QUI EXPLIQUE QUE DES CANDIDATS A L'IMMIGRATION NE SOIENT JAMAIS ARRIVES A DESTINATION.

APRES UN LONG VOYAGE, IL ARRIVE EN VUE D'ELLIS ISLAND, DANS LA BAIE DE NEW-YORK. LA EST INSTALLE DEPUIS LE 1er JANVIER 1892, UN CENTRE D'ACCEUIL POUR LES IMMIGRANTS.

LA FOULE DES PASSAGERS DE-BARQUE, JEAN-BAPTISTE EST PARMI EUX, IL VA FALLOIR SE PLIER AUX LONGUES FORMALITES ADMINISTRATIVES ET RECUPERER DE LA FATIGUE DU VOYAGE. LES NOUVEAUX ARRIVANTS SONT DIRIGES VERS UNE ZONE D'ACCUEIL OU ILS VERRONT PAPIERS ET BAGAGES MINUTIEUSEMENT CONTRÔLES

L'ETAT DE SANTE DES PERSONNES SERA PRIS EN COMPTE AU COURS D'UNE VISITE MEDICALE COMPLETE. IL EST EVIDENT QU'AU COURS DES TRAVERSEES SONT DECEDES DES VOYAGEURS, DE MORT NATURELLE OU PAR CONTAMINATION, CE QUI EXPLIQUE CES EXAMENS.

LES INDIVIDUS SONT ENSUITE ENTENDUS PAR UNE COMMISSION QUI ACCORDERA OU NON UN VISA D'ENTREE SUR LE TERRITOIRE.

POUR CEUX QUI ONT LA CHANCE D'ÊTRE ATTENDUS PAR UNE FAMILLE ET UN TRAVAIL VOIENT CES FORMALITE ACCELEREES ET SE RETROUVENT EN SALLE D'ENREGISTREMENT.

APRES CET HARASSANT VOYAGE ET CES PENIBLES TRACAS ADMINISTRATIFS, UNE SALLE A MANGER EST OUVERTE POUR LES REPAS.

CEUX QUI LE VEULENT POURRONT EGALEMENT SE REPOSER SUR PLACE AVANT DE REPRENDRE LEUR ROUTE

DE CE CENTRE D'ELLIS ISLAND, LES NOUVEAUX VENUS SONT DIRIGES VERS LE PORT DE NEW-YORK OU UNE NOUVELLE VIE LES ATTEND.

LA, CHACUN SE REND VERS SON DESTIN, CERTAINS AVEC PLUS DE CHANCE QUE D'AUTRES, C'EST LE CAS DE JEAN-BAPTISTE QUI SERA ATTENDU PAR DES AMIS ET QUI AURA IMMEDIATEMENT UN TRAVAIL

NOTRE AÏEUL EST ATTENDU PAR LA FAMILLE ROTE, DONT UN ANCÊTRE EST VENU DE GERMANIE. COMMENT SE FAIT-IL QU'IL EST ETE ATTENDU PAR CES PERSONNES ? AUCUN LIEN DE PARENTE N'A PU ÊTRE ETABLI A CE JOUR,NEANMOINS NOUS SOMMES EN CONTACT AVEC DES ROTE AUX U.S.A. . IL SE POURRAIT QU'UN DESCENDANT DE SON ONCLE GREGOIRE, PARTI AUX ETATS-UNIS EN 1852 SE SOIT UNI AVEC UN OU UNE ROTE ... LES ROTE OCCUPAIENT UNE POSITION SOCIALE IMPORTANTE, PUISQU'ILS ETAIENT DIRIGEANTS D'UNE COMPAGNIE MARITIME. UNE DE LEUR FILLE CONTINUERA DANS LE DOMAINE MARITIME, UNE AUTRE LE CHEMIN DE FER ET LA TROISIEME L'HÔTELLERIE JEAN-BAPTISTE TRAVAILLERA DANS LE CHEMIN DE FER OU IL OCCUPERA UN POSTE A RESPONSABILITES. IL HABITERA RAPIDEMENT UNE GRANDE MAISON.

( Ces renseignements nous ont été fournis par notre cousine Berthe KOENIG, dont la maman est née aux USA et a longtemps correspondu avec les ROTE )

 

CATHERINE MARX LE REJOINT FIN 1892, DEBUT 1893, ILS SE MARRIENT DANS LA VILLE DE BUCKINGHAM. LEURS DEUX PREMIERS ENFANTS NAISSENT DANS LA MÊME VILLE, JOSEPH LE 08 DECEMBRE 1893 ET MARIE LE 04 AOÛT 1895. EN ALSACE, LA MERE DE CATHERINE, MARIE-ANNE ZINDY, ECRIT A SA FILLE, LUI FAISANT REPROCHE DE L'AVOIR ABANDONNEE. CATHERINE VEUT RENTER. JEAN-BAPTISTE CEDE, ILS RENTRENT EN 1897 A GUEBWILLER, ILS HABITERONT 3 RATHAUGASSE. JEAN-BAPTISTE SERA ARRÊTE PEU DE TEMPS APRES PAR LES AUTORITES ALLE-MANDES ET INCARCERE, CONSIDERE COMME DESERTEUR, N'AYANT PAS ACCOMPLI SES OBLIGATIONS MILITAIRES. IL SERAIT TOMBE MALADE DURANT SON EMPRISONNEMENT. IL DECERA A GUEBWILLER LE SAMEDI 15 OCTOBRE 1927 A 63 ANS.