Le Site de Béatrice et Gilles BATAILLE-WINTERHALTER

Accueil

HISTOIRE DU CALENDRIER

LE CALENDRIER JULIEN

Chez les Romains, le calendrier lunaire existant n'avait aucune concordance avec l'année solaire.L'an née eut tout d'abord 10 mois (4 de 31 jours, 6 de 30 jours), soit une courte année de 304 jours qui commençait le 1er mars.Pour remedier à cet état de chose,NUMA POMPILIUS créa les mois de janvier et de février et on atteignit ainsi 365 jours en 12 mois ( 4 de 31 jours, 7 de 29 jours et 1 de 28 jours ).Une année sur deux, on introduisit un mois intercalaire de 29 jours, Mercedonius. Ce calendrier bien compliqué fut réformé par JULES CESAR en 45 avant Jésus-Christ, qui introduisit ainsi le CALENDRIER JULIEN, concrétisant les recherches de l'astronome SOSIGENE d'ALEXANDRIE. L'année eut alors 365 jours 1/4 en moyenne sur 4 années, soit 3 années de 365 jours et 1 an- née de 366 jours. Le 24 février ( c'est à dire le 6ème jour avant les calendes de mars ),est doublé tous les 4 ans ( "6ème jours bis" ou "bis sextus dies ante calendas Martii" , de là la dénomination de "bissextile" attribuée aux année ayant 366 jours ). Le début de l'année fut alors fixé au 1er janvier.Le fait qu'elle commençait précédemment le 1er mars explique les noms des quatres derniers mois de l'année, le 7ème = septembre, le 8ème = octobre,le 9ème= novembre,le 10ème= décembre.

L'origine du nom des mois

 Janvier, du latin Januarius, de Janus, dieu des Portes

Février, du latin Februarius, de Februs, période de Purification

Mars, du latin Martius, de Mars, dieu de la Guerre

Avril, du latin Aprilis, de Aperire, signifiant ouvrir

Mai, du latin Maïus, de Maia, déesse du Printemps

Juin, du latin Junius, de Junon, déesse du Mariage

Juillet, du latin Julius Caesar, de Jules César, Empereur

Août, du latin Augustus, de Augustus, 1er Empereur Romain

Septembre, du latin Septem, de sept, 7ème mois de l'année

Octobre, du latin Octo, de huit, 8ème mois de l'année

Novembre, du latin Novem, de neuf, 9ème mois de l'année

Décembre, du latin Decem, de dix, 10ème mois de l'année 

 

LE CALENDRIER GREGORIEN

Cet autre calendrier solaire en vigeur dans presque tous les pays du monde, est issu d'une réforme du CALEN DRIER JULIEN par le Pape GREGOIRE XIII. Mais pourquoi cette réforme ?Une année tropique , c'est à dire la durée entre deux équinoxes de printemps, ou le temps nécessaire à la Terre pour effectuer une révolution autour du Soleil, compte 365,2422 jours. L'année calendaire Julienne comptait en moyenne 365,25 jours, soit un écart de 0,00778 jour, ce qui faisait qu'au XVIème siècle, un écart cumulé de 10 jours existait.Chaque année, on célébrait la Pâques trop tard après la date astronomique et progressivement, les mois n'auraient plus correspondus aux saisons !Dès le XIIIème siècle, on se préoccupa de ce défaut. Le premier qui sembla avoir révélé cette inexactitude fut un moine écossais qui séjourna à Paris, JOHN de HOLYWOOD. L'astronome JEAN de SACROBOSCO, l'évêque de Lincoln ROBERT de GROSSETÊTE et le chanoine de Paris CAMPANO de NOVARE,ressentirent eux aussi la nécessité d'une correction. ROGER BACON fit au Pape CLEMENT IV des propositions de changement et deux mathématiciens furent chargés d'une étude, il s'agit de JEAN des MURS et FIRMIN de BELVAL, mais le pontife mourut avant d'avoir pris une décision. En 1417, le cardinal PIERRE d'AILLY saisit le Concile de Constance du problème, mais sans résultat. Le Concile de Bâle ( 1437-1439 ) prépara un décret sur la proposition du cardinal NICOLAS de CUSA, mais ce décret ne fut pas promulgué. Une réforme devint évidente, le Pape SIXTE IV, à la fin du XVème siècle, fit venir à Rome le savant astronome JEAN MULLER de KOENIGSBERG qui mourut avant d'achever ses travaux. En 1514, le Concile de Latran provoqua une enquête dans la chrétienté qui n'aboutit pas. Le Concile de Trente en 1563 s'en remit au Pape PIE V d'abord, mais ce fut GREGOIRE XIII qui réalisa la réforme du calendrier. Il réunit une commission de savants, parmi lesquels le calabrais ALOÏSIO LELLIO, son frère ANTONIO, IGNACIO DANTES, le jésuite allemand CHRISTOPHE CLAVIUS et le mathématicien espagnol PEDRO CHACON. Il fut décidé de supprimer 10 jours pour reporter l'équinoxe au 21 mars et afin de n'avoir pas à introduire trop de changements dans les livres litturgiques par des changements calendaires trop conséquents, surtout que le Pape PIE V venait de les réformer.Tous les princes, les républiques et les académies catholiques furent imformées puis, assuré de leur consentement, une bulle papale "Inter Gravissimi" fut promulguée le 24 février 1582, la réforme fut appelée réforme grégorienne. La date choisie fut du 4 au 15 octobre de la même année. Une anecdote rapporte qu'en cette occasion, en Espagne, Sainte THERESE d'AVILA, décédée le 4 octobre 1582, fut enterrée le lendemain, c'est à dire le 15 octobre ... La réforme ne s'arrêta pas là, certaines années bissextiles furent éliminées ultérieurement, ainsi, les années séculaires ne sont plus bissextiles, à l'exclusion de celles divisibles par 400. Ainsi, 1700, 1800 et 1900 ne furent pas bissextiles, 1600 le fut, ainsi que l'an 2000. La durée moyenne de l'année calendaire fut alors de 365,2425 jours, et l'écart par rapport à l'année tropique ne s'élève plus qu'à 1 jours sur une durée de 4000 ans !

 

Les mois du Calendrier Grégorien

 Janvier - January - Januar - Jenner - Winternomat - Hartmonat

Février - February - Februar - Hornung

Mars - Marty - März - Lenzmonat - Frühlingsmonat

Avril - Aprilis - April - Aberele - Ostermonat

Mai - May - Mai - Maige - Weidemonat - Wonnemonat

Juin - Juny - Juni - Brachmonat

Juillet - July - Juli - Heumonat

Août - Augusti - August - Erntemonat - Ährenmonat

Septembre - Septembris - September - Herbstmonat

Octobre - Octobris - Oktober - Weinmonat -Windmonat

Novembre - Novembris - November - Eckermonat - Windmonat - Nebelmonat

Décembre - Decembris - Dezember - Chrismonat - Wolfmonat

 

LE CALENDRIER REPUBLICAIN

Le 20 septembre 1792 eu lieu la bataille de Valmy. L'armée coalisée mise en place par les nobles exilés prit "une déculottée" face une une armée de révolutionnaires mal préparés, mais animée en leur foi pour la liberté et ce fut ces derniers pourtant qu'on nomma les "sans-culottes". Le 21 septembre, la Convention Nationale vota l'abolition de la Monarchie. Le 22 sep tembre naissait alors la Première République. La Convention ordonna le début d'une ère nouvelle et substitua un autre calendrier à celui qui servait dans la majorité du reste du monde.Le 3 octobre 1793, fut voté le décret qui proclamait que l'année commence- rait le 22 setpembre à minuit, parce que la République avait débutée à cette date. Le 5 octobre, un décret supprima les fêtes religieuses. Ce nouveau calendrier ne connut pas réellement d'an I, ne débutant juridique ment qu'en 1793, alors que le début de l'an I se situe en 1792. Il fut mis au point par le mathématicien ROMME et les astronomes LALANDE, DELAMBRE et LAPLACE. Le poète PHILIPPE FRANCOIS NAZAIRE FABRE, ap pelé FABRE D'EGLANTINE lui donna les noms de mois et les noms des jours, confirmés par un décret du 24 novembre 1793. Les raisons de ce nouveau calendrier résidaient essentiellement dans la volonté de rompre avec la passé, dans une volonté évidente de changement, mais aussi pour retirer à l'église certains privilèges et habitudes qui régissaient la vie des gens, et aussi le désir d'appliquer au temps les règles des mesu res décimales. L'année était divisée en 12 mois de 30 jours. Chaque mois était divisé en 3 décades de 10 jours. La journée était subdivisée en 10 et ainsi de suite... En fin d'année, on ajoutait 5 jours pour retrou ver les 365,25 jours du calendrier julien. De plus, cha- que jour était associé à un animal ou une plante ou un outil,etc,ceci afin de faire oublier le calendrier des saints. Le calendrier républicain sera utilisé 12 années durant. Un décret du 22 fructidor an XIII l'abolit, le même décret rétablit alors le CALENDRIER GREGORIEN à partir du 1er janvier 1806 (11 nivôse an XIV) .

Les noms des jours

Ceux-ci sont simplement issus de la numération :

primidi, duodi, tridi, quartidi, quantidi, sexidi, septidi, octidi, nonidi et decadi

Origine du nom des jours conventionnels

Lundi, du latin Lunae dies, le jour de la Lune

Mardi, du latin Martis dies, le jour de Mars

Mercredi, du latin Mercurii dies, le jour de Mercure

Jeudi, du latin Jovis dies, le jour de Jupiter

Vendredi, du latin Veneris dies, le jour de Venus

Samedi, du latin Sabbati dies, le jour du Sabat

Dimanche, du latin Dominica dies, le jour du Seigneur

 

 

Les mois du Calendrier Républicain

L'AUTOMNE:

Vendémiaire - Vendemiar - Herbstmonat - le mois des vendanges

Brumaire - Brumär - Nebelmonat - le mois des brumes, du brouillard

Frimaire - Frimär - Frostmonat - le mois des frimas, du froid

L'HIVER :

Nivôse - Nivos - Schneemonat - le mois de la neige

Pluviôse - Pluvios - Regenmonat - le mois de la pluie

Ventôse - Ventos - Windmonat - le mois des vents

LE PRINTEMPS :

Germinal - Keimmonat - le mois de la germination

Floréal - Blumenmonat - le mois des fleurs

Prairial - Prärial - Wiesenmonat - le mois de la fenaison, des prairies

L'ETE :

Messidor - Erndtemonat - le mois des moissons

Thermidor - Fervidor - Hitzmonat - le mois de la chaleur

Fructidor - Früchtemonat - le mois des fruits

Les Sans-Culottides étaient les 5 jours terminant l'année, dits aussi jours complémentaires, ce sont :

Les Fêtes de la VERTU, du GENIE, du TRAVAIL, de l'OPINION, des RECOMPENSES et de la REVOLUTION.